SPECTACLE

Selon Toni Morisson, la chanteuse américaine Nina Simone « était toutes les femmes ». Loin d’un concert-hommage, il s’agira d’un « dialogue » entre une mère, Nina, et sa fille, Lisa, devenue également chanteuse, pendant lequel il sera question d’amour, de haine, de guerre, de maladie, de lutte pour les droits civiques, d’hommes, de jazz, de féminisme, de transmission et de musique classique. Un « drame musical » avec du champagne et un piano.

Lisa Simone, interview dans le journal « Libération »

Quelle était la nature des relations avec votre mère ?

 » Compliquées, passionnées. Un torrent de vie coulait chaque jour, et au milieu, l’amour. J’ai écrit les paroles de Child in Me en 2007. Elles racontent ses sacrifices pour défendre son peuple, mes larmes quand je sentais son départ, la réclusion pendant ses tournées dans le monde entier, les années perdues. J’ai décidé de poser un voile sur la souffrance, les absences, le manque de joies. Aujourd’hui, j’ai trouvé le moyen de sourire dans mon cœur : je suis heureuse. »